[Swimrun] des 20 plages à Saint Nazaire

Ce samedi 17 octobre 2020, À l’heure même où d’autres grandes villes se voient instaurer un couvre-feu, c’est un grand vent de liberté que nous avons ressenti en participant à ce SwimRun des 20 plages à Saint Nazaire.

Cette première édition portée notamment par le duo mixte Ulteam, couple sur le circuit Otilo SwimRun World comme dans la vie, N’a pas démérité pour nous offrir une magnifique journée

il faut dire que dans cette période sanitaire exceptionnelle, ils ont réussi à extirper un avis favorable de la préfecture quelques jours avant avec un protocole sanitaire géré , et encore ce n’est rien car il faut quand même signaler que leur premier petit bébé Albane, dont l’arrivée était prévue après l’épreuve, a décidé de pointer son nez bien en avance pour leur faire passer quelques nuits blanches dans les préparatifs de ce premier événement.

La famille swimrun, elle aussi, a bien grandi cet été. Nous avions tous besoin de ces échappées nature et les randonnées proposées par Nico (mySwim.fr) sur les côtes nous ont permis de nous roder et de nous fédérer.

C’est donc une grande bande de gamins qui se retrouvaient complètement excités à Saint-Nazaire pour cet événement avec le bonheur de pouvoir remettre un dossard en 2020.

Cette excitation et cette joie mêlée à une ambiance de folie pleine d’humour ne nous a pas quitté de la journée!

Les duos féminins, mixtes et masculins étaient prêts… Après le retrait des dossards et le briefing, nous allions tous monter dans les bus en mode classe verte niveau cycle préparatoire.

Nous avons pris le convoi du format M qui est allé nous déposer à Pornichet où le soleil sur la plage s’était invité pour rendre la journée encore plus belle.

Cela donnait l’image d’une Jolie bande de pingouins en train de trottiner sur la plage avant le grand départ.

Nous sommes partis comme des furies pour un premier run de 2.5km. Nous traverserons alternativement au total 9 portions de course à pied pour 15,5 km et huit portions de Natation pour 4,5 km.

Le sentier littoral est magnifique. Nous oublions presque jusqu’aux trois quarts de la course que l’eau est à 15°. La mer est calme et j’ai la chance d’avoir comme binôme Pierre, un excellent nageur avec une patate de dingue, qui va me tracter en longe et Enfin me donner confiance et plaisir dans cette partie de nage en eau libre qui reste toujours ma petite bête noire. Merci pour cela, c’est un petit pas pour l’océan mais grand pas pour moi. 😉

Le paysage est tellement magnifique, que je râle à peine pour les multitudes de marches que nous avons dû monter et descendre.

Je me demande encore… Mais combien y en avait-il??? J’avoue que je n’avais pas du tout intégrer cette donnée en m’inscrivant sur le format M.

Je reconnais que de nager sous les Carrelets en faisant un petit coucou rapide aux pêcheurs en train de prendre un verre de rosé reste un moment magique. À coup sûr, Nous passons vraiment pour des Uluberlus.

J’ai un petit souci sur l’avant-dernière course car je ne sens plus min mollet gauche et je m’aperçois que c’est lié à la compression des manchons aux mollets. Je les replacerai sur la dernière nage ce qui me permettra de ne plus ressentir cette douleur pour le dernier run.

La dernière nage ne devait faire qu’une portion courte mais elle semble infinie. Il y a du courant, l’eau est marron et clairement je ne sais plus où j’habite quand je dois respirer, de quel côté , et comment avancer droit???

Il est temps que nous arrivions sur le remblai de Saint Nazaire, pour rejoindre la finish Line, ou nous aurons, avec Pierre, le plaisir monter sur la boîte avec un chrono de 2h37.

À la fin de la journée nous nous retrouvons tous ensembles pour profiter des podiums avec les copains et les copines qui ont aussi raflé de belles médailles ! bravo à elles/eux vous avez tous déchiré !!!

Et enfin, N’était il pas merveilleux de profiter d’un Sunset magique face a l’océan tous ensemble en terrasse à boire un verre?

Nous sommes prêts à résigner demain pour tout de cette journée : L’ambiance, le parcours, les amitiés, les blagues potaches, et cette endorphine qui a rendu cet apéro hors de temps Tellement nous étions shootés de bonheur !!!

Enjoy & SwimRun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :