Rugby : Larmes et Honneur pour nos bleues

Mercredi soir avait lieu à Paris au stade Jean Bouin la demi finale de la Coupe du Monde de rugby opposant la France au Canada.

Cette coupe du monde de rugby en France était attendue, au moins pour le milieu du rugby féminin. La Women Rugby World Cup 2014  aura créé la surprise de l’été dans ce monde du média qui laisse si peu de part au sport féminin : 7% pour être plus précise; c’est le chiffre de retransmissions sportives qui concernent le sport au féminin. Un petit bonheur de retrouver également une équipe de commentateurs mixte calée sur la question avec la présence de Matthieu Lartot et de deux anciennes internationales ; Estelle Sartini  et  « Malice » Yahé qui vient fraichement de raccrocher les crampons pour raison médicale. Il faut savoir que seulement 5% des journalistes sportifs sont des femmes.

Les bleues marquent l’essai et transforment en ce qui concerne l’audience. Elles font exploser l’audimat passant de 1 millions de spectateurs au 1er match à plus de 2 millions sur le France/Australie qui leur a ouvert la porte de la demi-finale contre les redoutées Canadiennes. Hier soir on a compté jusque 2,9 millions de spectateurs en fin de match.

photo 3

A Paris, ce sont 20 000 spectateurs qui ont assisté à cette rencontre et dans les tribunes bleu-blanc-rouge ou des milliers de drapeaux volaient, agités par des supporters déjà conquis par les bleues.

Et pendant que mes amis sur Paris étaient au stade Jean Bouin pour cette demi-finale et ma petite soeur porte-drapeau, j’avais rendez vous avec l’équipe de rugbygirls de Nantes dans un QG Rugby bien connu ici. Comme partout en France, la mobilisation est forte pour encourager nos bleues et rien de tel pour passer un bon moment que d’aller voir le match en mode 3ème mi-temps.

Hélas le score final (16/18) de ce match à suspense aura raison de nos françaises et ce sont les canadiennes qui sont propulsées en finale de cette Coupe du Monde de rugby. Malgré une entame de match engagée et une très bonne défense, les bleues commettront des fautes de main et une mauvaise réalisation du jeu au pied. Alors qu’elles seront pénalisées et jouant à 14 contre 15, elles parviendront à revenir dans le bon tempo du jeu et à mettre la pression. Mais en début de seconde mi-temps la reprise sera difficile pour les françaises qui y perdent leur jeu face au puissant pack des canadiennes et aux opportunités saisies d’une excellente ligne de trois-quarts.

Au Vestiaire - bar rugby à NantesA Nantes, l’ambiance était là dans le bar Au Vestiaire pour soutenir cette équipe de France. Les rugbymen locaux affirmaient ne pas pouvoir rater un tel match au regard du haut-niveau de jeu déployé par l’équipe. Maquillages, drapeaux, maillots vintage de l’équipe de France et pintes de bières habillaient les lieux. Les dents étaient serrées, le public était à fond derrière nos bleues. On y a cru, on a poussé derrière le pack, on a ressenti les secousses jusqu’à Nantes des placages de Marjorie Mayans, on a retenu notre souffle sur les coups de pieds de Sandrine Agricole, on a souffert avec les filles des quelques fautes de mains qui auront coûté cher, on a hurlé devant les prises d’intervalles et les traversées des canadiennes…Et nous aussi, comme les joueuses,  nous avions la larme à l’oeil à la fin de ce match.

Parce que même si la France est,  comme pour les 6  fois ou elle a accèdé au carré final, éliminée à ce stade; les filles nous ont démontré leur grand talent et leur humilité. Avec les larmes aux yeux elles ont chaleureusement remercié leur public par un tour de stade.

C’est pour ces deux raisons que les filles continueront à conquérir le public, leur niveau sportif mais aussi leurs qualités humaines.

Alors nous sommes tous derrière elles pour aller monter sur le podium et gagner la 3ème place ce dimanche à Jean Bouin.

Finale : Angleterre vs Canada – dimanche 17 aout à 18h45

Petite finale : France vs Irlande – dimanche 17 aout à 16h30

Les matchs sont retransmis sur France 4.

Je vous invite aussi à visionner la vidéo des 4 nominées  pour l’attribution ce dimanche du titre de meilleure joueuse International Rugby Board de l’année. Notre épatante troisième ligne centre Safy N’DIAYE fait partie des 4 nominées. Vous pourrez admirer son jeu et en particulier sa puissance lors des percussions.

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s